dilluns, 14 de gener de 2019

A propos de la structure de la phrase gasconne

La phrase du gascon occidental a une structure nettement différente de la phrase occitane ou française quand elle inclut une subordonnée, à cause de l'emploi de la particule "que". L'énonciatif l'emporte et on évite la redondance. Tous les exemples ci-dessous sont tirés de "Lou Bartè", petite comédie en quatre actes dont l'auteur est Césaire Daugé (1848-1945). Membre de l'Escole Gastoû Febus, majoral du Félibrige, Daugé fut l'auteur d'une Grammaire Gasconne et d'une abondante littérature en gascon.

Gascon: Que cau dise lou mounde qu'a besouy de ha so.
 Oc. Cal dire que lo monde a besonh de ganar d'argent.
Fr. Il faut dire que les gens ont besoin de gagner de l'argent.

Un autre exemple un peu différent avec dinca (jusqu'à):
Mais la casserole a le temps de bouillir jusquà ce que papa revienne avec le porc qu'il veut acheter. Mes lou toupin qu'a lou temps de bouri dinc'à Papa que tourni dap lou porc qui bo croumpa.


 La combinaison "que non pas" ou "que ne pas" doît être évitée à tout prix, en toute circonstance. Cela peut se faire en oubliant "que":
Be souy jou la hémne malerouse! Que'm tourne pec, cen cops mey pec nou pa lou Cameliroy.
 Je suis donc bien la femme malheureuse! Il me rend folle, cent fois plus folle que le Cameliroy (Cameliroy était le surnom que se donnait un personnage burlesque ayant réellement existé).

Notez que pèc reste masculin dans l'expression gasconne et que Daugé (Aire / Adour) prononce pec et non pèc. On est dans les Landes.